Un petit peu de finance

27 octobre 2008 at 4:44 (Finance) (, , , , )

Bonjour à tous

Bon alors aujourd’hui comme je n’ai pas grand-chose à vous raconter je me suis dis que j’allais puiser dans l’actualité pour l’article du jour ! Donc voilà, tout les média ne parlent que de ça : c’est la crise ! Tout le monde a essayé de comprendre un peu pourquoi on en est arrivé là, pourquoi ça nous touche, etc.… et du coup pas mal de vidéos sur internet ont vue le jour et ont même fait l’objet de véritables buzz !!

Du coup je vais relayer un peu ces informations, la vidéo qui suit est une vidéo de Paul Grignon entièrement traduite en Français qui donne un point de vue sur ce qu’est devenu l’argent de nos jours, à savoir une dette ! La vidéo fait 52 minutes donc je vous conseille d’avoir un peu de temps devant vous !

Cette vidéo à fait l’objet de nombreuses controverses sur le net, elle est assez pédagogique mais aussi très orienté et c’est pourquoi je vous propose de regarder aussi la vidéo suivante, qui elle n’est rien d’autre que l’émission « arrêt sur image » (83 minutes), cette vidéo n’a pas fait un buzz sur le net mais à mon sens apporte beaucoup plus:

Bon voilà, si vous avez regardé entièrement les vidéos vous venaient de passer plus de 2 heures sur mon blog, c’est assez impressionnant ^^

Enfin, pour résumer la crise je vous laisse méditer sur cette blague qu’un ami m’a forwardé par e-mail (merci colo 😉 )

Alors voilà, Mme. Ginette a une buvette à Bertincourt, dans le Pas de Calais.
Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au chômage de longue durée. Vu qu’elle vend à crédit, Mme. Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du « calva » et du ballon de rouge.
Le jeune et dynamique directeur de l’agence bancaire locale, quant à lui, pense que les « ardoises » du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à Mme. Ginette, ayant les dettes des ivrognes comme garantie.

Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n’est capable de comprendre.
Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d. les ardoises des ivrognes de Mme Ginette).
Ces « dérivés » sont alors négociés pendant des années comme s’il s’agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays.

Jusqu’au jour où quelqu’un se rend compte que les alcoolos du troquet de Bertincourt n’ont pas un rond pour payer leurs dettes.

La buvette de Mme. Ginette fait faillite.

Et le monde entier l’a dans le cul….

Publicités

Un commentaire

  1. Tibs said,

    Merci pour le premier lien, je connaissais pas et il est vraiment terrible, dans tous les sens du terme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :